ambiance
Biodynamie

Biodynamie

La vigne cultivée en biodynamie selon les préceptes de Rudolph Steiner garantit qu'aucune sorte d'engrais (à part du compost biodynamique ou du fumier), d'insecticide ou d'herbicide n'est utilisée.

Aussi, pour la nourrir, on lui donne différentes décoctions de plantes. Et on la bichonne selon les cycles de la nature, dont le cycle lunaire. Ainsi, l'Homme, l'animal et la plante retrouvent ensemble au Domaine Piccard une synergie bénéfique pour vous offrir un moment et des crus inoubliables!

1924: Rudolf Steiner fonde l’agriculture biodynamique. Celle-ci prend racine dans l’héritage collecté depuis plus de 7'900 ans en matière d’agriculture. La biodynamie est basée sur le souhait de cultiver la nature avec… la nature. Elle régénère les sols et les plantes et offre aux consommateurs des produits dont les arômes et les qualités nutritives sont inégalées.

La biodynamie connaît actuellement un essor grandissant dans l’activité viticole. L'agriculture biodynamique considère la nature dans son ensemble afin de produire des aliments tout en la préservant pour les générations futures, voire même en l’améliorant. Le sol, et en particulier le premier mètre de terre, devient le composant le plus important dans ce type d'agriculture : en effet, c'est de lui que dépend toute la vie sur terre.

Ce premier mètre de terre riche en humus a mis des milliers d'années pour avoir une activité microbiologique aussi importante et une microfaune aussi abondante. Ces micro-organismes travaillent sans relâche pour produire la matière organique dont les plantes ont besoin pour se développer. Il est donc important d'en prendre soin. L'agriculture conventionnelle a détruit la majeure partie de ces populations microscopiques avec les fongicides, les insecticides et les désherbants. Il est donc devenu nécessaire d’opérer un retour en arrière avant que les sols de la planète ne soient anéantis. L'agriculture biodynamique permet notamment de revenir à un état de bonne santé des sols en une dizaine d'années, ce qui reste relativement peu dans la vie d'un sol qui a vécu beaucoup de choses avant nous – et qui continuera d’en vivre encore longtemps après nous.




[